5 bonnes raisons d’avoir un compte bancaire en commun spécifique

Vivre ensemble, c’est partager ses ressources

On est amoureux, le ciel est bleu et tout va bien. Pas un instant on envisage que dès lors qu’on passe sa vie ensemble on va partager ses ressources vitales. L’argent fait partie de ces ressources et comme il est à tangente variable, on a tout intérêt à définir au plus tôt dans sa relation comment il va participer à la vie commune.

La situation financière de chacun aura un impact incontournable sur sa posture personnelle en face de l’autre, dans sa relation au quotidien. On peut décider que la responsabilité économique du couple sera supportée uniquement par celui qui travaille pendant que l’autre s’occupera du foyer et de la gestion administrative de manière plus générale, sans réelle formation économique. Ou on peut, dès le début, considérer l’utilité de faire compte à part quoi qu’il arrive et d’avoir une comptabilité séparée.

Les besoins réels au court du temps impacteront de manière constante sur les choix du couple quant à savoir si les deux doivent travailler pour faire rentrer de l’argent frais. Ce sont les références culturelle et sociale de la vie partagée qui influenceront sur les moyens de faire fructifier ses ressources et la manière de les dépenser.

Trop souvent, pour des raisons éducationnelles défaillantes en matière d’économie domestique, les personnes ne gèrent pas leur argent et s’enferment dans des croyances erronées qui les mènent au plus grandes difficultés au moindre problème. C’est donc dans ces conditions que se déroule la vie du couple qui vit bon gré malgré au vent des événements du quotidien.

Les enjeux de la vie commune face à l’argent

Chaque individu aujourd’hui possède un compte bancaire sous peine de n’avoir accès à aucun argent liquide. Le paiement des salaires, allocations et autres rentrées fiduciaires passent sous le contrôle bancaire avant d’être rendues disponible à son propriétaire.

Certains couples se demandent quel intérêt d’avoir un compte commun parallèlement à leur compte personnel puisque leurs ressources s’envolent aussitôt en consommation vitale. Pire, la plupart des gens ne tiennent pas de comptabilité de leur économie domestique. Certains vous diront qu’ils savent exactement où ils en sont, pas besoin de cahier ou de traitement texte.

Cette erreur est donc répandue et dommageable à plus d’un titre car gérer ses comptes au quotidien est fondamental pour oser espérer avoir une bonne qualité de vie.

Le compte en commun spécifique, aux noms de Monsieur ou Madame, consiste à ce que chacun mette un certain montant par mois pour régler les charges courantes et éventuellement les courses dans le cas d’une bonne capacité de gestion. Pour ce compte en commun il est nécessaire d’établir des règles spécifiques pour en tirer le meilleur intérêt commun, à savoir à exclure le format chéquier (pour éviter tout interdit bancaire) et limiter l’utilisation d’une seule carte bancaire (sans crédit), il faudra choisir le titulaire. A proscrire surtout le découvert. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il ne doit être alimenté que dans le but précis de payer les charges en commun.

Les 5 bonnes raisons d’avoir un compte en commun spécifique

  1. Permet d’effectuer tous les paiement récurrents par prélèvements chaque mois sans discuter de qui doit payer quoi ?

Une fois mis en place le paiement de vos factures courantes sont automatisés. Il convient bien évidemment d’en contrôler le bon fonctionnement au quotidien. Un montant prélevé en complément, de la part d’un fournisseur comme EDF par exemple peut déstabiliser votre budget. Vérifier toujours vos factures d’appel de fonds !

  1. Permet de visualiser les dépenses du foyer sur une année afin de budgétiser ses besoins

Lorsque l’année se termine vous pouvez effectuer divers calculs, comme le pourcentage de ces dépenses par rapport à vos revenus. Définir s’il est plus intéressant pour vous de payer vos cotisations par mensualités ou à réception de la facture d’appel de fonds. Également réfléchir à l’opportunité de changer de fournisseurs si vous constater que vos charges deviennent trop importantes par rapport au coût de la vie et des risques liées à l’emploi, une séparation éventuelle etc.

  1. Vous oblige à calculer combien vous devez mettre chacun pour moitié des dépenses par virement automatique du compte personnel au compte en commun. Responsabilisant chacun dans sa gestion personnelle

Au bout d’une première année de gestion il vous ait possible de quantifier le montant nécessaire à couvrir vos charges fixes et d’anticiper sur le solde disponible à mettre en place. Vous pouvez effectuer un virement automatique de votre compte individuel vers le compte en commun selon un montant prédéfini et à date choisie.

  1. Offre une vision globale au banquier en cas de demande d’un prêt

Si vous demandez un prêt à votre banque en ayant un compte clean, autrement dit suivi et exprimant votre capacité de gestionnaire, vous aurez beaucoup plus de chance d’obtenir une réponse favorable, voir une hypothèque en cas de besoin.

  1. Il permet d’avoir chacun un compte personnel qui donne la liberté de ses propres ressources financières

Une fois les charges ainsi payées, le solde des comptes individuels permet une indépendance appréciable. De plus, en cas de séparation il suffit de clore le compte en ayant le sien opérationnel.

En cas de décès, plusieurs cas de figures. Si des héritiers existent le compte peut être bloqué à leur demande, prenez conseil auprès d’un notaire ou d’un avocat. Sinon le titulaire survivant devient seul titulaire du compte. Ce dernier se transforme alors en compte bancaire individuel. Le titulaire unique peut continuer à s’en servir sans formalité particulière. Cependant, je vous renvoie à votre dépliant tarifaire sur lequel vous pourrez vérifier le montant des frais de gestion.

Petit rappel, la banque ne peut pas vous obliger à rapatrier vos salaires sur un compte joint et ne peut subordonner son accord à un prêt à cette condition.

En cas de besoin vous pouvez à tout moment vous désengager

Chacun d’entre les titulaires peut individuellement se désolidariser. Et ce, même en cas de découvert, car celui qui dénonce le compte reste solidaire des dettes accumulées jusqu’à la date de révocation. Il suffit d’écrire en recommandé avec accusé de réception (conseillé en cas de conflit) à sa banque ou d’en faire la demande directement à son agence. La banque ne peut s’opposer à votre démarche.

Les inconvénients existent, c’est comme tout dans la vie, il y a prise de risque mais lorsqu’on veut gérer dans de bonnes conditions ses ressources financières on a tout intérêt à développer un partenariat gagnant-gagnant avec son conjoint.

(Cette article n’est valable que pour la France)