Découvert bancaire, S.O.S. quoi faire ?

decouvert

La recette de cocktail qu’il vous faut !

Retrouver une situation stable rapidement ne dépend que des moyens mis en œuvre pour y parvenir et du type de découvert concerné. Le découvert bancaire fera l’objet de plusieurs articles, n’hésitez pas à vous inscrire pour recevoir directement ce contenu dans votre boite mail.

Vous avez principalement deux types de découvert

1/ Non autorisé ou autorisé mais dépassé

Dans ce cas là vous devez rapidement redresser votre situation sous peine d’avoir une mise en demeure de restituer vos moyens de paiement avec une inscription au fichier des incidents de remboursement de crédit.

Les frais ici sont énormes et viennent gonfler en négatif votre dette. De plus, une perte de confiance s’installe avec votre banquier.

2/ Autorisé dans la limite contractuelle

Le découvert ainsi utilisé ponctuellement est souvent renfloué à la prochaine paye. Il ne faut cependant pas oublier que c’est d’autant moins d’argent disponible sur le mois suivant. Ici il est important de s’arrêter un instant pour bien comprendre que :

Lorsque vous utilisez votre découvert vous hypothéquez vos ressources futures à court termes puis selon le montant de votre découvert à plus long terme. En cas de surendettement cela peut vous entraîner à très long terme.

Si vous faite basculer vos habitudes en gérant intelligemment vos ressources vous allez opter pour un comportement inverse en mettant tous les mois un peu d’argent par virement sur un compte épargne pour rendre disponible l’argent que vous aurez besoin à l’avenir.

Peu importe le montant que vous capitalisez, vous retrouverez tôt ou tard votre liberté d’action dans la réponse à donner à une situation imprévue.

Découvert, se soustraire à l’influence de la « facilité de trésorerie »

Il est urgent de prendre conscience des termes marketing qu’utilise la banque en parlant de « facilité de trésorerie ». On vous prête de l’argent et c’est tout ! La législation en vigueur encadre strictement le prêt et les banques ont trouvé un moyen de détourner toutes ces contraintes en instaurant cette facilité contractuelle. Au final, le client se laisse duper car il normalise le découvert comme étant un usage faisant partie du packaging de son contrat bancaire.

A savoir !

Le découvert reste un moyen de paiement qui peut coûter très cher. Votre coache en conscience de l’argent vous invite à proscrire l’utilisation du découvert, sinon à le réduire au minimum de 100 € lui donnant ainsi la seule réelle utilité qu’il devrait avoir, soit éviter un refus de paiement en cas de débordement de compte.

En sortant de votre découvert vous avez tout intérêt à changer votre manière de gérer votre argent. Pour bien faire il vous faudra apprendre les bases d’une gestion financière domestique. Commencez par un acte simple et gratuit en vous abonnant à consciencedelargent.com et grâce aux conseils que vous recevrez quotidiennement vous pourrez changer vos habitudes.

Pour commencer mettez en place des stratégies pratiques qui ont fait leur preuve.

  • Faire ses comptes en définissant ses entrées et sorties d’argent sur un tableau excel ou un cahier d’écolier.
  • Établir un plan d’action et informer votre banquier, le faire patienter et surtout lui montrer que vous êtes en mouvement pour redresser votre compte.
  • Négocier vos factures avec vos fournisseurs, créanciers, trouver l’étalement qui vous convient et suivez le avec rigueur.
  • Demander de l’aide à une assistante sociale dans les cas de menace de coupure de fourniture comme l’électricité etc.
  • Pour les femmes seules avec enfant(s) demandez à la CAF quels sont vos droits, voir organisme en francophonie.
  • Vendre tout ce qui ne vous sert plus pour récupérer les euros/monnaie locale nécessaires.
  • Pour les montants plus élevés demander à votre organisme de retraite qu’il débloque auprès du fond d’aide social tout ou partie de votre dette.
  • Sollicitez votre communauté religieuse.
  • Sollicité un prêt auprès de SOS Emmaüs de votre région, il prête selon votre situation familiale au taux de 0 %. (chaque pays ayant ses propres ressources renseignez-vous)
  • Empruntez à court terme auprès de vos proches en vous engageant par écris au remboursement, mais uniquement pour de petits montants (préserver vos liens)
  • Voire des idées sur ce lien
  • Si vous avez un gros véhicule vendez-le puis achetez en un plus petit éventuellement.
  • Si vous possédez un espace susceptible d’être loué faite le pas (garage, chambre, parcelle de terre…)
  • En cas d’impossibilité de redressement, adressez-vous à la Banque de France/Banque centrale pour envisager une demande d’enregistrement de surendettement avant de vous retrouver sous pression des créanciers.

Mes conseils à mettre en pratique

Créez un fichier sur votre ordinateur dans lequel vous allez mettre tous vos courriers et documentation concernant votre banque. Vous allez y charger la brochure tarifaire que vous consulterez régulièrement, au moindre doute sur les conséquences financières d’une de vos actions sur votre compte. Vous pouvez trouver cette brochure disponible sur le site de votre banque, sinon demandez à votre banquier.

La citation à retenir

« Recherche toujours le meilleur, attends-toi toujours au mieux et, jamais à aucun moment, ne te satisfais de ce qui serait moins bon. » Eileen Caddy (La petite voix)